Comment installer un plancher de bois franc

Comment installer un plancher de bois franc ?

Conditions préalables à l’installation d’un plancher de bois franc

Avant de procéder à l’installation de votre plancher de bois franc, vous devez d’abord vérifier que le sous-plancher est en bois, puisque ce type de plancher ne peut pas être posé directement sur du ciment ou du béton.

Dans le cas d’un bâtiment ou d’une maison en cours de construction, l’installation de plancher de bois franc devrait être faite en dernière étape des travaux, c’est-à-dire que les portes et fenêtres devraient être installées et que les fondations devraient être sèches depuis un minimum de deux mois.

De plus, il faut s’assurer que les travaux de bétonnage, de plomberie, de plâtre et de peinture soient déjà terminés et que la maison possède un système du contrôle du climat interne, et ce,  depuis au moins une ou deux semaines. Cela devrait permettre de s’assurer de bonnes conditions climatiques afin de sauvegarder l’état de votre plancher. L’installation de bois franc au sous-sol est non-recommandée.

Le bois franc ne devrait pas être installé s’il y a de débris, de résidus de matériaux de construction ou d’autres substances séchées sur le sous-plancher.

Contrôler l’humidité du sous-plancher

Avant d’installer votre plancher de bois franc, vous devez mesurer l’humidité du sous-plancher afin que celui-ci soit sous la barre des 12 pourcent d’humidité et que la différence en humidité entre le bois du plancher et les matériaux du sous-plancher ne devrait pas être supérieure à 4 %. Le taux d’humidité du plancher de bois franc interne doit se situer entre 6 et 9 pourcent.

Pour l’installation de lamelles de plus de 4 pouces de largeur, la différence en humidité entre le sous-plancher et le plancher de bois franc à installer doit être inférieur à 2 % .

Lors de l’installation, vous devez faire une sélection du bois à utiliser selon vos critères et préférences des lamelles. Il faut d’abord calculer une provision supplémentaire de lamelles de bois franc pouvant varier de 3 à 5 pourcent. Si une lamelle a des défauts qui sont trop visibles, ne les installez pas.

Avant de commencer l’installation du plancher de bois franc, il est recommandé de s’assurer de la stabilité du climat intérieur en maintenant une température approximative de 20 degré Celsius et une humidité qui se situe entre 40 et 55 pourcent.

Nos conseils pour l’installation du plancher de bois franc 

En général, il est recommandé de suivre les conseils suivants avant l’installation de votre plancher de bois franc :

  • S’assurer que le sous-plancher respecte le code de la régie du bâtiment du Québec (RBQ) .
  • S’assurer que le sous-plancher a été solidement fixé à l’aide de vis à plancher.
  • S’assurer au préalable d’avoir aucune irrégularité du sous-plancher. Le sous plancher ne doit pas présenter une dénivellation de plus de 3/16 pouces sur une distance de 6 pieds.
  • S’assurer d’avoir une surface propre et exempte de tout débris ou résidu de matériaux de construction.
  • S’assurer du bon état des solives.
  • Fixer un papier feutre non-goudronné sur la surface entière du sous-plancher.
  • Enlever immédiatement les lames endommagées car elles affecteront l’apparence du plancher et risquent de le faire craquer.
  • Fixer les moulures de finition au mur et non au plancher car celles-ci empêcheront le mouvement de vas-et-viens du plancher.
  • Respecter les espaces accordés aux joints d’expansion.
  • Travailler avec des outils propres et adéquats.

Fixation d’un plancher de bois franc

Il est recommandé au préalable de couvrir le plancher de papier bituminé de 15 lb. Il faut choisir au moins 3 boîtes de plancher de bois franc et faire l’installation à partir de ces 3 boîtes afin de s’assurez de l’uniformité de l’installation. L’installation du plancher doit être faite à 90 ou 45 degré par rapport aux solives.

Il ne faut pas oublier l’utilisation d’une masse en caoutchouc ou un bloc à frapper pour faire l’installation.

L’installation d’un plancher de bois franc passe par les étapes suivantes :

Etape 1 :

Préparation du plan d’implantation

Faites d’abord des marques sur les murs pour déterminer l’emplacement des solives de plancher. Commencez ensuite votre rangée au mur ininterrompu le plus long qui est perpendiculaire aux solives. À la fin de chaque mur, mesurez la largeur d’une lame de parquet en ajoutant 3/4 pouces pour un joint de dilatation et tracez-vous une ligne à l’aide d’un cordeau qui vous servira de guide. Cette ligne doit être parallèle au mur de départ à une distance équivalente à la planche de bois franc.

Fixez des clous dans les marques et étirez un cordeau entre eux pour établir le plan de votre première rangée.

Remarque : Utilisez des blocs d’espacement ou des calles pour créer l’espacement d’expansion. Le joint d’expansion permettra au bois de se dilater et de se contracter selon le climat changeant.

Etape 2 :

Fixation de la première rangée

Servez-vous de votre ligne de départ afin de commencer votre installation, de sorte que le côté femelle doit se trouver face au mur.

Fixez la première lamelle en suivant la ligne d’implantation. Plantez des clous à parquets de dans les avant-trous et percez des trous additionnels à travers la languette. La prochaine lame doit être fixée en suivant la ligne d’implantation. Il faut clouer la planche en se déplaçant vers le mur de côté jusqu’à ce qu’il soit rejoint.

Les lamelles doivent être clouées à tous les 6 à 8 pouces avec un minimum de 2 clous par lamelle.

Remarque : Les 2 premières rangées doivent être clouées à la main. Utilisez un cloueur pneumatique pour installer le plancher. Clouez à une distance n’excédant pas 2 pouces des extrémités de la lamelle

Étape 3 :

Implantation des rangées suivantes

Positionnez la première lame de la nouvelle rangée en plaçant son extrémité contre un espaceur de 1/2 pouces. Percez des avant-trous dans les languettes, plantez et fraisez à travers les languettes pour fixer les lames en place.

Pour l’implantation de la deuxième ou troisième rangée, il y aura assez d’espace entre le mur et la lame que vous placez pour que vous puissiez utiliser une cloueuse pour bordures. Positionnez la cloueuse de façon à ce qu’elle cloue un clou dans la languette de la lame, et frappez-le à l’aide d’un maillet pour qu’il passe à travers.

Continuez le long de toute la pièce en laissant un joint de dilatation de 3/4 pouces entre l’extrémité de la lame et le mur.

Etape 4 :

Fixation de la dernière rangée

Alors que vous approchez du mur du côté le plus éloigné de la pièce, il est difficile d’utiliser la cloueuse pour bordures. Installez la dernière rangée et clouer-la à l’aide d’un cloueur pneumatique à finition. Vous pouvez utiliser des moulures de transition lorsque vous aurez besoin de changer votre sens de plancher. Commencez à percer des avant-trous pour clouer par la surface, mais ne clouez que lorsque vous aurez placé toutes les lames.